English

Participez à la retraite de l'année prochaine.

Oui c'est vrai. En travaillant chez Locomotive, vous avez la chance de voyager chaque année vers une destination spéciale.

Rejoins l'équipe

Aventures Samaná La plongée

La plongée

Océan Atlantique

19,3184 ° N — 69,3375 ° W

Nombreux sont les adeptes de plongée dans notre groupe. Alors à chaque voyage on ne manque pas d’organiser quelques escapades pour aller explorer les fonds marins alentours. Que du bonheur… enfin presque.

80'
Sous l'eau

Improvisation

Le plan initial

Samaná n’est pas à proximité des sites de plongées les plus réputés de l’île et il est généralement nécessaire de se rendre en bus au sud pour trouver des clubs. Mais ça, c’est sans compter sur Jeff, vice président de la plongée chez Locomotive. Au retour d’une escapade en scooter dans la ville voisine de Las Terrenas, il nous partage le plan qu’il a négocié pour nous avec deux instructeurs locaux : ils viendront nous chercher tôt le matin dans la boîte de leur pick-up pour nous amener sur une plage voisine. De là, on embarque pour une heure de bateau rapide jusqu’à un beau spot ou on effectuera deux plongées. Retour pour 16h max.

Désillusion

Panique à bord

A l'arrière du camion dans la fraîcheur du matin, avec le vent dans les cheveux et les rayons du soleil qui courent sur nos visages : la journée s’annonce parfaite. Mais les choses se gâtent rapidement. Quand on arrive sur la plage et qu’on aperçoit le bâteau, un premier constat s’offre à nous : il n’y a aucun abris. Le soleil est impitoyable sous ces latitudes et on va passer plusieurs heures en mer. Une fois à bord, c’est l’odeur d’essence qui nous frappe. “Un petit problème avec le moteur” nous dit-on. Un petit problème donc, mais qui deviendra immense quand, après une heure de bateau sur une mer agitée, les coeurs se fragilisent. Chaleur, essence, mal de mer. Les esprits s’échauffent rapidement et la patience quitte le bateau.

Résurrection

Le calme après la tempête

Heureusement, quiconque à déjà fait de la plongée sait qu’une fois sous l’eau, tout s’apaise. Notre esprit et notre corps se stabilisent, enfin, bercés par le son de la respiration. Là, au milieu de l’immensité bleue, l’émerveillement ne laisse que peu de place à la frustration, on est juste présents à ce monde qui s’ouvre à nous, hypnotisé par les couleurs, les formes et les bulles d’air qui dansent jusqu’à la surface. On oublie tout, on remet les compteur à zéro. Heureusement car au retour, à 16… heu...non 18 heure, l’odeur nous accompagnera encore pour tout le trajet.

Bonus

Chasse sous-marine? Sinon la dispute

Pour la première fois, on a emmené une fouine pour pouvoir pêcher des poissons lions. Ce poisson originaire de l'Indo-Pacifique n’a pas tardé à envahir les eaux des caraïbes et du pacifique, si bien qu’il est devenu la cible de campagnes de chasse. Très beau poisson d’apparence, avec ses nageoires rayées noires et blanches, semblables à des plumes, il n’en est pas moins redoutable. Se reproduisant à toute vitesse et sans véritable prédateur dans ces latitudes, il n’a pas tardé à déstabiliser son nouvel écosystème. Parait-il que c’est bon mais la taille des individus attrapés par rapport à celle des aiguilles empoisonnées nous dissuadent d’en faire l’expérience pour cette fois.

Participez à la retraite de l'année prochaine.

Rejoins l'équipe
La ville Prochaine histoire